Close

On est où ?

vivre MONTRÉAL, explorer le QUÉBEC, découvrir le MONDE

Vivre l’auberge espagnole au Portugal.

Vivre l’auberge espagnole au Portugal.

par Catherine Pilotto

Ces dernières années, ma définition d’un voyage a bien changé. Pour moi, c’est plus que de traverser une frontière, une ligne imaginaire. C’est plus que d’avoir une autre estampe dans ton passeport, d’avoir pris la photo où il le fallait, plus que « been there, done that, got the t-shirt »..

Depuis quelques années, je fais le choix, de temps à autre, de vivre à l’étranger. Certains disent que je suis chanceuse, moi je pense que je fais ma chance, je la choisie. Je choisis de partir et de faire ma vie ailleurs où je sais, parce que je l’ai déjà prouvé, que je verrai la vie d’un autre œil à travers le regard des autres.

Voyager c’est d’abord les rencontres qu’on fait. En voici sept qui ont rendu mon été 2017 inoubliable.

Dès ma première visite en Algarve (la région la plus au sud du Portugal), j’ai su que ça ne serait pas la dernière. L’été passé, je suis retournée au Portugal pour la quatrième fois. Bon, je sais, je suis bien mélangeante, je vous présente tout dans le désordre. Mais j’ai tellement d’amour pour ce petit coin de pays que vous n’aurez pas fini d’en entendre parler! Lagos, au Portugal, m’a adoptée, c’est ma deuxième maison.

J’y suis donc retournée l’été dernier rejoindre mon amoureux. On a commencé à faire des recherches pour louer un appartement en ville, mais sans succès. Puis, on est tombés sur l’annonce d’une maison à partager et tout a changé.

C’est bizarre, normalement, quand je suis à Montréal, je suis bien capricieuse sur l’emplacement et la qualité de l’endroit où je vais vivre, très frileuse avec le choix de mon/ma colocataire. J’ai peur d’emménager avec un(e) ami(e), que ça ne clique pas, que ça nous brise. Peur de ne pas être confortable à l’appart, qu’il soit trop cher à chauffer, trop loin de tout. Et là, je suis au Portugal et il n’y a rien qui peut me rendre malheureuse. Je constate ma chance (ok oui, je vais dire chance) d’habiter dans ce coin où le soleil ne nous fait jamais défaut et où je peux maintenant vivre avec mon amoureux. Je suis en voyage et complètement ouverte à tout ce qui peut arriver. J’ai confiance d’habiter avec de purs inconnus.

Un an plus tard, je fais hommage à ces six étrangers qui sont devenus ma famille.

Mai 2017 et Jonny et moi visitons la maison en question. Seth et Lexie ont pris en charge la location de la maison et cherchent à louer les chambres vacantes. C’est le deuxième été qu’ils louent la maison située dans cette mini banlieue de Lagos, Espiche. L’année précédente, la colocation s’était mal terminée, les gens sont partis sans les payer. Mais ils sont comme ça Seth et Lexie, trop bons et confiants, ils donnent la chance à tous. Ils prenaient donc une deuxième chance avec nous. 

En quelques mots, Seth, l’aîné du groupe, allait devenir notre papa. Néo-Zélandais, doté d’un passeport britannique et d’une âme pure, sans malice. Il est bienveillant, rassurant et probablement l’homme le plus sincèrement amoureux que j’ai jamais rencontré. Il a épousé Lexie il y a quatre ans et ils voyagent ensemble depuis. Lexie est donc celle qu’on appelle Maman. Originaire de France, elle a voulu se reconstruire très jeune. Elle est partie seule en Australie pour apprendre l’anglais et c’est là qu’elle a rencontré l’homme de sa vie. C’est le genre de personne qui s’efface pour mieux faire briller les autres, qui aime en secret. Elle est douce, d’une grande écoute et de toute beauté.

Vous comprendrez donc que devant ce charmant couple on n’a pu que succomber et tout de suite on a décidé de louer la chambre! La maison est parfaite, assez grande pour loger huit personnes! Plus on est de fous, plus on rit pis moins ça coûte cher! Mais faut-il trouver les perles rares…

Les prochains à arriver sont Matt et Lucy, les bébés, les petits rebels. Tous les deux d’Angleterre, elle du nord, lui du sud, ils se sont rencontrés à Chamonix et sont devenus inséparables. Tous les deux sont amoureux de sports de glisse et gagas devant les animaux. C’est le genre de couple qui se chamaille tout le temps. Matt s’entraîne au MMA, mais Lucy le met à terre six fois par jour et des fois tente même de le noyer dans la piscine! Adorable. Ils sont comme deux petits chiots qui jouent pis qui se lèchent la face, ils sont comme mon petit frère et ma petite sœur. Matt est du type meilleur ami. Le gars qui va te protéger si t’as besoin. Le frère qui ne sait pas nager ni faire cuire un œuf, mais qui rappe en français! How cool! Lucy c’est la dur au cœur tendre, ma tannante préférée, celle qui sait aimer comme une sœur.

auberge espagnole portugal
Lexie, Seth, Matt, Lucy, moi et Jonny devant l’auberge espagnole au Portugal !

 

Finalement, pour nous compléter, je suis allée recruter les derniers mais non les moindres, Paul et Lindsey. On s’est rencontrés au travail où on servait des gros burgers pour trop peu cher de l’heure. Lindsey est de Philadelphie. Les Américains que tu rencontres en voyage, c’est les meilleurs! Lindsey c’est la plus drôle, la plus game, la grande sœur cool que tu veux copier. Elle voyage depuis longtemps elle aussi. Paul et elle se sont rencontrés alors qu’ils habitaient tous deux à Amsterdam. Après quelques mois à se fréquenter, puis avec la distance et avec les problèmes de visas, Paul a dit « je vais t’épouser si ça peux t’aider ». Alors ils l’ont fait et c’est le match parfait. Paul, Irlandais, c’est pas mon grand frère, c’est mon mononcle! C’est un des gars les plus drôles que j’ai rencontrés. Un naturel fou, un authentique, un gentil, pour de vrai.

Auberge espagnole au portugal
Lindsey, Jonny, moi, Lexie, Seth, Paul, Matt et Lucy

Les huit ensemble, on aura passé un été inoubliable. Un été où on aura pris le risque de tout partager avec des étrangers. Des journées au lac, des soirées à jouer à cache-cache, à célébrer au pub du coin. On a trouvé un cheval une fois, on est allés en camping, on a regardé le soleil se coucher, pis se lever. On s’est fait des grosses boules d’amour à huit (!) et on a pleuré quand on s’est quittés, tout le contraire de la dernière histoire que je vous ai racontée, hein ?!

Voyager c’est rencontrer et changer. Il y a des gens comme ça qui marquent une période de ta vie. C’est des amis que, peut-être, tu ne reverras jamais plus. Mais c’est des amis pour la vie, ils sont ma famille.

Auberge espagnole au portugal
À Sagres, en camping

 

auberge espagnole au Portugal
Ils font notre signe (43, pour l’adresse)

 

✈✈✈✈✈✈✈✈✈✈

Pourquoi ne pas prendre quelques minutes pour nous raconter votre histoire d’auberge espagnole-collocation-ici-ou-à-l’étranger? On ADORE vous lire !

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close