Close

On est où ?

vivre MONTRÉAL, explorer le QUÉBEC, découvrir le MONDE

transports en commun: quoi ne pas faire

transports en commun: quoi ne pas faire

Par Audrée Loiselle

On est où ? Dans transport en commun. aka l’’endroit le plus restrictif, tout le monde est d’emblée à boutte. Y’a certaines choses cool que tu peux faire par contre. Je vous raconte ça.

Voyager en transport en commun à l’heure de pointe, je n’avais pas eu à faire ça depuis belle lurette. En plein dans le crunch matinal vers 7 :45. Je veux dire, je savais déjà qu’une pointe de misanthropie s’était formée en moi. Bon capote pas là, c’est une image. Plus tu accumules les gâteaux de fête, moins le monde en général t’attire, on dirait. Ça vient avec les (petites) habitudes d’adultes et l’envie de ne plus faire de compromis sur qui on est. Tu vois que c’est quand même beau dans le recoin. Fait que je savais d’avance que le monde me gossait et dans les transports en commun c’est quadruplé.

Voici donc une liste des affaires qui tapent sur les nerfs, dans les transports qu’on partage à beaucoup de monde.

Ceux et celles qui :

  1. Coupent les files d’attente. Voyons toi chose, c’est quoi ton problème ? Veux-tu te battre ?
  2. Veulent se battre. C’est pas l’endroit, prends su’ toi.
  3. Gardent leur sac à dos sur leur dos. On s’entend, quand il y juste six personnes qui t’entourent C’EST BEAU vis ta vie. Sinon… Ben c’est ça là, y’a pas d’œil magique sensible aux mouvements dessus encore, alors dépose ton précieux au sol.
  4. Balancent leur 12 000 cossins sur le siège d’à-côté, alors que le bus est plein à craquer.
  5. Sifflent
  6. Font du air drum, air guitar, air contrebasse
  7. Tappochent
  8. N’ont pas géré leur haleine. Les petites menthes, c’est 1.50$ au dep.
  9. Se pensent dans leur cuisine. Ton sandwich aux oignons/bacon, c’est peut-être pas le moment idéal pour te l’enfiler. Oui, si t’as une crise d’hypoglycémie,  tu peux la manger ta barre de chocolat.
  10. Mangent des peanuts. La moitié de la populasse y est allergique.
  11. Font semblant d’être sur une lancée philosophique assis sur leur banc, quand une femme enceinte fait son apparition. Ou une personne à mobilité réduite.
  12. Pensent que le monde leur appartient.
  13. N’avancent pas vers le fond. AVANCE VERS LE FOND. Tu me rends agressive et ça me donne envie de me battre. Mais je ne peux pas me battre parce qu’il faut que je prenne sur moi.
  14. Sentent fort. Tu as peut-être une condition ou des principes qui t’empêchent d’utiliser du shampoing ou du déodorant, mais si tu peux te sentir dis-toi que les autres aussi le peuvent. Occupe toi de ça, quitte à t’installer une patch d’eucalyptus séché en dessous du bras.
  15. Cruisent
  16. Flattent
  17. Frottent
  18. Sauf si c’est sur l’ami.e avec qui tu voyages et qu’il.elle est consentent.e ou la porte. La porte c’est bon aussi.
  19. Enlacent les poteaux. Non. NON. Ce poteau ne t’appartient pas. Il est polygame, laisse le vivre sa vraie nature.
  20. Pensent que la poussette (triporteur, quadriporteur) c’est une raison pour bloquer l’entièreté du chemin. Ben oui, tu peux voyager allègrement avec elle, juste range-toi comme du monde.
  21. Reniflent
  22. Se mouchent pas.
  23. Pètent
  24. Refusent d’ouvrir les fenêtres quand il pleut. Il fait 40 degrés, ça pue, on sue, cesse.
  25. Refusent d’ouvrir les fenêtres lorsque le frisquet se pointe. Il fait 40 degrés, ça pue, on sue, cesse.
  26. S’assoient sur un inconnu parce qu’ils sont un peu trop chaudaille. Han non. Vraiment pas. Je ne connais personne à qui c’est arrivé. Genre pantoute…
  27. Regardent s’il y a quelques restants de collation dans leur narines.

Y’a certaines choses cool que tu peux faire par contre. Même que je t’encourage à les faire. Genre une demande en mariage, une chorégraphie, une relecture de Kafka, des muffins pour tout le monde, mais c’est pas mal tout. Bon voyagement en transport en commun !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close