Close

On est où ?

vivre MONTRÉAL, explorer le QUÉBEC, découvrir le MONDE

Quoi faire, manger, voir à Acapulco: les classiques

Quoi faire, manger, voir à Acapulco: les classiques

Que ce soit ta première, ta troisième ou ta 20e fois à Acapulco. Tu dois avoir tes classiques, tes incontournables. Je ne compte plus le nombre de fois (y’a des questions et réponses ici) que j’y suis venue et chaque fois, j’ai des rendez-vous. À Aca, tu ne peux pas dire « va à ce resto, c’est S.U.P.E.R. bon » parce que l’expérience peut différer d’une fois à l’autre. Les standards? Connais pas ! Par contre, il y a des classiques qui ne m’ont jamais déçue. Les voici:

Aller savourer des tacos chez Los Tarascos, là où le personnel est super sympa et de bon conseil. On ne vient pas au Mexique sans avoir mangé des tacos et ceux ici sont très réputés. Leurs salles à manger sont toujours pleines et les gens locaux y viennent en grand nombre: c’est toujours un bon indice ! On vous apporte des radis (géants!) en guise d’introduction et 4 salsas différentes pour agrémenter les tacos (il est conseillé de faire un test de « piquant » avant de tartiner généreusement sa tortilla! C’est l’expérience qui parle !). Pour moins de 20$ vous mangez à deux, cerveza incluse. ** truc maison: si jamais vous vous sentiez sur le point de perdre votre langue à cause de trop de picante, croquez dans des quartiers de lime qui sont servis avec la bouffe. Vous me remercierez pour le truc plus tard 😉

Prendre les transports en commun

Le collectivo: les taxis jaunes et blancs qu’on hèle dans la rue. On s’y entasse comme des sardines (3 personnes devant incluant le chauffeur, 3 personnes derrière). Sécuritaire? Absolument pas! Mais c’est un passage obligé. Si vous souhaitez être plus à l’aise, suffit de payer le double du prix et il n’y aura personne d’autre assis entre vous le chauffeur à l’avant! On paie en moyenne 15 pesos (+/- 1$)une fois arrivé à destination.

Les combis: mini-vans où on est assis en rangs d’oignons, bien collé sur son voisin!. Encore là on paie son passage à la sortie, 9 pesos ( = +/- 0,60$)

L’autobus (8 pesos = +/- 0,50$) pour vivre l’expérience de party à bord (et parfois l’ambiance de manèges de parc d’attractions!), comme en témoigne le « brassage » dans la vidéo suivante. Ici, oui il y a des arrêts de bus, mais on peut embarquer n’importe où dans la rue, juste à lever la main et hop ! Les chauffeurs sont prêts à traverser 3 voies en plein trafic pour vous laisser monter !

** Regardez ma face crampée dans le miroir devant moi **

Tant qu’à être dans l’autobus, allons se balader dans le « vieux Acapulco », là où on retrouve le marché public et les boutiques à ciel ouvert aménagées à même les trottoirs. C’est l’occasion de sortir des zones hautement touristiques et de côtoyer les Mexicains qui aiment beaucoup jaser avec les touristes. Surtout de la neige et du froid de chez-nous! Pour s’y rendre, c’est facile: embarquer dans le prochain bus où il est écrit « Zocalo », à la craie blanche, dans le pare-brise.

Aller manger une pizza et/ou une assiette de pâtes à l’italien Mi Piaci, dans le Zocalo (place publique). Sur la terrasse, on regarde la vie passer, on boit un verre de vin maison (très correct pour le prix) et on se dandine au son de la musique live la fin de semaine.  On raconte que la lasagne végé est la meilleure du Mexique. Je l’essaie la prochaine fois, promis !

Après le resto italien, il FAUT aller voir les plongeurs à la Quebrada au moins une fois dans sa vie. C’est LA grosse attraction qui a mis Acapulco sur la map. Si vous n’avez vu qu’une seule image d’Acapulco dans votre vie, c’était sûrement celle d’un plongeur qui fait le saut de l’ange. Ils plongent d’une falaise haute de 150′ (45m) dans un « bassin » naturel creux de 13′ (4m). Le plus stressant est quand « ils attendent leur vague ». La marée montante ne leur donne que quelques secondes pour s’exécuter, c’est un peu troublant, mais ô combien spectaculaire. On ne se tanne pas. La légende veut qu’il n’y ait jamais eu d’accident mortel suite à ces exploits casse-gueule.

Il y a 4 représentations d’environ 40 minutes par jour: 10h, 13h30, 19h30 et 22h au coût de 40 pesos (+/- 3$) . Prévoyez de quoi à boire, des chaussures confos (la marche peut-être fatigante, mais de nombreux taxis s’y rendent), un appareil photo et des sous à donner en pourboire aux plongeurs qu’on peut rencontrer après le spectacle.

 

Et.. ÉVIDEMMENT… aller à la playa !!

Que ce soit à la playa Bonfil, à la playa Hornos, à  la Caleta ou à la Pie de la Cuesta, on est assuré de trouver le soleil, la baignade et les coctels (et/ou les cervezas!). Chapeau, crème solaire, parasol sont recommandés ! On y trouve de très bons restaurants (allô les fruits de mer et les poissons frais!) et il est toujours possible de louer un emplacement (chaises + tables + parasol) pour environ 100 pesos (+/- 7$). 

Playa Bonfil
Playa Bonfil
Playa Bonfil
Tôt le matin, à la Playa Bonfil, quand la plage appartient aux pitous errants.

Et vous? Quels sont vos « classiques » à Acapulco qui ne feraient pas partie de cette liste? Merci de répondre dans les commentaires plus bas !

 ! HASTA LUEGO !

 

 

 

 

 

2 comments

  1. Lisette Bourgouin says:

    Très intéressant et très invitant. J’ai beaucoup apprécié tes commentaires, on a le goût de te lire. Et que dire de tes vidéos. Très originale façon qui nous donne envie de visiter les endroits que tu as commentés. Bravo, j’ai hâte à ton prochain article.

    1. On est où ? says:

      merci les petits Parent, ça me fait très plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close