Close

On est où ?

vivre MONTRÉAL, explorer le QUÉBEC, découvrir le MONDE

***375ième de Montréal*** 4 pas à droite KICK, 4 pas à gauche KICK

***375ième de Montréal*** 4 pas à droite KICK, 4 pas à gauche KICK

Il se passe TOUJOURS quelque chose dans MON (!) quartier des spectacles. T.O.U.J.O.U.R.S.  Évidemment que le 375e anniversaire de Montréal amène son lot d’événements et d’activités de toutes sortes, mais même l’année du 374e n’était pas plate ! Imagine !

Ce que j’aime le plus ? Faire mon jogging le matin, en période  « hors » festival, quand les équipes s’affairent à monter et démonter les sites et les scènes. C’est le calme entre les tempêtes, les techniciens sont souriants, ils travaillent à l’extérieur, ils font ce qu’ils aiment. Et à chaque fois, je suis impressionnée de leur efficacité. On dirait qu’ils travaillent sur des chantiers de blocs legos… les configurations de sites sont illimitées ! Il y a toujours une nouvelle façade prête à se transformer en écran de projection ou un lampadaire en immense crochet pour suspendre une sculpture.

En ce moment et jusqu’au 15 octobre 2017, on peut participer à une expérience « artistique et sensorielle inédite » : KMLe Quartier est envahi de beau, d’originalité et de « wow, comment ils ont fait ça ! ?» Le parcours réunit des œuvres immersives, interactives, participatives ou contemplatives conçues spécialement pour Montréal.  (C’est bien écrit, hein ? C’est pas de moi, je l’ai copié sur le site de KM3 hihi).

Mon initiation à KM3 s’est faite la semaine passée avec 375 beaux danseurs fous participant au  Super Méga Continental, une danse en ligne contemporaine à laquelle on a envie de participer. Mais BEAUCOUP envie de participer. Comme ce serait mal vu (et pas réellement permis, j’imagine), j’ai eu le temps de réfléchir et de réfléchir: « mais combien d’heures de répétition ça a pris ? »  me-suis demandé tout au long de la performance qui a duré plus de 30 minutes !

 

ET  ma 2e question a été : « quand est-ce que le « vrai » Continental va commencer ? » 4 pas à droite KICK, 4 pas à gauche KICK, 4 pas en avant, twist, 4 pas de reculons,  recommence. Ça c’est dans mes cordes ! J’avais vraiment le goût d’embarquer dans la fête avec eux et j’espérais secrètement entendre le DJ crier « reeeeeeeemix » juste avant de spinner « Le Ya Ya » de Joël Denis. Ce n’est pas arrivé, mais on a quand même passé un bon moment. L’événement devient impressionnant par la quantité de danseurs et la longueur de la chorégraphie.

Puis hier, j’ai enfilé mon fidèle partenaire de course, j’ai nommé mon t-shirt de Rocky 1, et je suis partie courir sur la place des Festivals. En courant (bon, ok, en marchant rapide – on remercie ici une frivole vertèbre qui s’est donné comme objectif de la semaine de me barrer le bas du dos) j’ai aperçu 3 champignons-cloches-dos-de-coccinelles-noirs.

Sans le savoir, j’allais participer à  l’oeuvre interactive  « Une vague colossale » par le collectif Marshmallow Laser Feast + Dpt. + Presstube + Headspace Studio. Bref, c’est une expérience de réalité virtuelle ULTRA colorée où on se laisse emporter dans les bas fonds océaniques, bercé par le doux son de la mer, entouré d’une orgie de couleurs où tu finis avalé par un poisson. C’est le mieux que je peux faire pour décrire cette expérience virtuelle qui te laissera bouche-bée.

La preuve: ça c’est moi, bouche bée, qui essaie de faire un selfie avec le casque de réalité virtuelle dans la face, le fil des écouteurs dans le cadre en prime !

Ça c’est ma face qui vient de réaliser que la photo précédente doit pas être fameuse. (Pensant, évidemment, que celle-ci sera meilleure !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close